bandeau Nantes-Histoire

Actualité

Actualité >

 

Agenda

 

 

Cours public

2 février 2015

Marc-Olivier Baruch

23 février 2015

Jean-Pierrre Rioux

2 mars 2015

Pascal Ory

 

 

 

 

Cours public 2014/2015

La légende française

Nous avons tous en tête quelques-unes de ces phrases célèbres qui rythment notre histoire et aident à constituer un ensemble de points de repère historiques commun à beaucoup de citoyens et citoyennes.

Le problème est que certaines au moins de ces phrases sont inventées, parfois bien longtemps après les faits, parfois aussi dans des buts bien précis, conforter l’hostilité à l’Anglais ici, au Prussien là, montrer l’ héroïsme national, construire l’image d’une nation quasiment voulue par Dieu… Au point que certains historiens parlent de notre « roman national ».

Cette « légende française », ce « roman national » ne sont pas neutres en effet. Ils ont pu servir et peuvent encore servir à exclure : par exemple, ceux qui ne sont pas « Gaulois », en dissimulant ainsi ce qui constitue le caractère unique de la France en Europe, celui d’avoir toujours été un pays d’immigration. Servir, à l’inverse, à promouvoir, de manière peut-être fallacieuse, le mythe d’une nation « black blanc beur ». Servir, de manière peut-être plus décalée, à promouvoir l’idée d’une nation de petits débrouillards et malins, à l’exemple du succès du personnage d’Astérix et de sa formule, « ils sont fous, ces Romains »…

Le cours public 2014-2015 permet de réfléchir au sens de cette mémoire collective, d’y faire la part du réel et du mythique, de montrer comment la mémoire, avec ses déformations, prend parfois le relais de l’histoire.

Pour y parvenir, Nantes-Histoire a fait appel aux meilleurs spécialistes français qui, tous, ont accepté de partager avec nous leur savoir, leur expérience et leur temps, et cela, il est bon de le souligner, de manière totalement désintéressée.

2 février 2015

"Je fais à la France le don de ma personne pour atténuer son malheur"

Le Pétainisme : mythe et réalités.

Marc-Olivier BaruchPar Marc-Olivier Baruch

Né en 1957, ancien élève de l'École polytechnique et de l'ENA, Marc Olivier Baruch a d'abord travaillé, pendant quinze ans au sein de l’État : ministère de l'Éducation nationale (direction des bibliothèques), au ministère de la Culture (direction du livre et de la lecture, direction du patrimoine, direction de l'administration générale), cabinet du secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre (1988-1990).

Il a réorienté sa carrière à partir du milieu des années 1990 en devenant historien. Auteur d'une thèse, puis d'un livre sur l'administration sous le régime de Vichy – entendu à ce titre comme témoin lors du procès Papon en 1997 – il a la même année rejoint le CNRS (Institut d'histoire du temps présent), avant d'être élu, en 2003, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (chaire d'histoire politique de l'administration).

Ses travaux portent sur l'histoire de l'administration et de l’État dans la France du vingtième siècle, spécialement durant la Seconde Guerre mondiale. À la demande du vice-président du Conseil d'Etat, Jean-Marc Sauvé, il a été en 2013 maître d'œuvre du colloque international Faire des choix ? Les fonctionnaires dans l'Europe des dictatures, 1933-1948. Il est par ailleurs membre du comité d'histoire de l'ENA, du comité d'histoire du corps préfectoral, et président du conseil d'administration de l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques.

 

 

  Présentation du cours cliquez ICI

 

 

Dépliant cours public 2014-2015

mis à jour 10 septembre 2014.

 

Le cours commence à 18 h 15 précises, sa durée habituelle est d’une heure, et le débat d’environ 30 minutes. Salle Bretagne, 23 rue Villebois Mareuil 44000 NANTES.

Dans la limite des places disponibles :

Hors adhésion : 3 € chaque séance. Gratuit pour étudiant de moins de 25 ans.

Adhésion 2014-2015

La capacité de la salle ne permet plus d'accepter des adhésions.

 

 

Nantes-Histoire vous propose :

 

 

  En partenariat avec le Musée d'Histoire de Nantes  
 
 
  l'accès à notre questionnaire  
   
     
     

 

 

Les réponses doivent être sollicitées à l'aide du formulaire " contact".