bandeau Nantes-Histoire

Cours en cours

Actualité > Cours public > En cours

Cours public 2016-2017

Quand le livre fait l'histoire

Après "Quand l'image fait l'histoire" et "Quand la chanson fait l'histoire", nous proposons de clore la trilogie sur "Quand le livre fait l'histoire" . A toute époque, des livres (religieux, politiques, scientifiques, littéraires, etc .) ont changé le monde, boulversé la société ou renouvelé nos représentations. Conscients de l'enjeu, des hommes et des femmes de progrès ont oeuvré pour rendre le livre accessible au plus grand nombre . Mais, parce qu'il est un danger pour les ennemis de la connaissance, le livre a été et est encore combattu, interdit, voire brûlé
Nos conférenciers nous parleront des livres qui ont marqué leur temps. Ils nous montreront comment ils ont été diffusés, accueillis, rejetés. Mais les livres traversent les siècles et le regard que l'on porte sur eux reflète l'état des sociétés qui les reçoivent. Ils ne se lisent pas seulement au passé mais font encore l'histoire. Aussi, loin de se borner à l'histoire des livres en eux-mêmes, le cycle retracera des pans entiers de l'histoire, jusqu'au débat actuel à travers la destinée des livres. Fidèle à l'objectif citoyen de Nantes-Histoire, il contribuera, nous l'espérons, à aider les auditeurs à mieux appréhender le monde dans lequel ils vivent .

 

 

Lundi 18 h 15 / 20 h 00 Salle Bretagne, 23 rue Villebois Mareuil 44 Nantes

 

 

 

Cours passés Année 2016-2017

 

lundi 13 mars 2017

Agnès Marcetteau m

 

Directrice de la Bibliothèque municipale de Nantes

 

La mort du livre ?

Biographie

 

Archiviste-paléographe, diplômée de l'école des Chartes, Agnès Marcetteau est la directrice de la Bibliothèque municipale de Nantes et du Musée Jules Verne.

 

Résumé

Annoncée ou redoutée, la "mort du livre" est depuis plusieurs décennies une question d'actualité aux multiples enjeux : vivons-nous une simple métamorphose des supports et médias ; les menaces et concurrences dont le livre est l'objet interrogent-elles plus fondamentalement la production et la circulation de la pensée et des idées ? Quelles sont les conséquences des mutations en cours pour les individus comme pour la société toute entière ?
Autant d'interrogations et de défis qu'il convient d'envisager avec lucidité, en comprenant ce que furent, ce que sont et peut-être ce que seront, le livre et la lecture ; ce qu'ils peuvent nous apporter ; comment ils peuvent continuer à nous éclairer, nous constituer, nous former, nous faire vivre ensemble. Et ce sans sacrifice à quelque culte inconditionnel ou catatrophisme inconsidéré.

 

Bibliographie

 

-Ray Bradbury. Fahrenheit 451, Gallimard, 2000 (Folio SF).
-Charles Dantzig. Pourquoi lire ? Grasset, 2010.
-Ivan Illich. Du lisible au visible. Sur L'Art de lire de Hugues de Saint-Victor. Editions du Cerf, 1991.
-Alberto Manguel. Une histoire de la lecture. Actes Sud, 1998.
-Vincent Plauchu. Invitation à la lecture. L'Harmattan, 2015-2017.
-Marcel Proust. Sur la lecture. Actes Sud, 1993.
-George Steiner. Passions impunies. Gallimard, 1997.
-George Steiner. Le silence des livres. Arléa, 2007.
-Edith Wharton. Le vice de la lecture. Editions du Sonneur, 2009.
 

lundi 6 Mars 2017

Jean-Yves Mollier g

Professeur Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

La lecture, une liberté sans cesse menacée

Biographie

 

Jean-Yves Mollier, docteur ès-lettres et sciences humaines (doctorat d'état en histoire) de l'université de Paris I (1986) et docteur en littérature française de l'université Paris 3 (1978), est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines depuis 1992. Cofondateur et ancien directeur du centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (1998-2005), il a également dirigé l'Ecole doctorale des sciences humaines et sociales de son université (2005-2014).

 

Résumé

 

Devenue quasiment universelle au XXIe siècle, la lecture est cependant demeurée longtemps l'apanage des couches les plus aisées de la population. Au moment où se produit en Europe la révolution de l'instruction universelle, entre le dernier tiers du VIIIe siècle et le début du XXe, un certain nombre de forces s'opposent à son extension. Sous leur forme la plus caricaturale, les autodafés de livres caractérisent les facismes et les dictatures les plus oppressives du XXe siècle.
Au XXIe siècle, alors que progresse la lecture sur écran, les censures de type économique ou politique menacent la libre circulation de l'information et les lanceurs d'alertes risquent la prison. C'est donc à tenter de comprendre pourquoi le principe de la lecture pour tous et celui du libre choix de ses lectures par l'individu ont effrayé et angoissent encore les divers pouvoirs que l'on s'efforcera dans cette conférence qui démarrera avec la mise à l'index de l'Encyclopédie en 1759 et ira jusqu'à la chasse forcenée des Julian Assange et autres Edgard Snowden aujourd'hui.

 

Bibliographie

 

Auteur de nombreux ouvrages, il a récemment publié
-Edition, Presse et pouvoir en France au XXe siècle, Fayard, 2008.
-La mise au pas des écrivains. L'impossible pari de l'abbé Bethléem au XXe siècle, Fayard, 2014.
-Une autre histoire de l'édition française, La fabrique éditions, 2015.
-Hachette, Le géant aux ailes brisées, L'Atelier, 2015.

 

lundi 27 fevrier 2017

 

Carole Christen christen

Maître de conférences Université de Lille 3

Les bibliothèques populaires au XIX éme siécle

Biographie

 

Carole Christen est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Lille 3 et membre de l'institut universitaire de France.
Ses deux directions principales de recherches sont l'histoire sociale et économique de la France et l'histoire de l'éducation populaire au XIXéme siécle.

 

Résumé

 

Héritée de la Révolution française, la question de l'éducation, de l'instruction et de l'enseignement du "peuple" est au coeur des préoccupations des philantropes dans la première moitié du XIXéme siècle et occupe également une place centrale chez les réformateurs sociaux.
A côté de la formation des écoles primaires pour les enfants et des cours du soir pour les adultes, les bibliothèques populaires font partie des institutions envisagées pour combattre la "question sociale" désignée alors sous le terme de "paupérisme".
Sous la Restauration et la monarchie de Juillet, les premiers projets de bibliothèques populaires sont liés au contexte socio-économique et politique de l'émergence d'un libéralisme social et au début du catholicisme social.
C'est sous le second Empire que le gouvernement donne une impulsion au mouvement de création des bibliothèques populaires qui se poursuit dans les premières décennies de la Troisième République. Après cet "âge d'or" (1860-1895), les demandes de lectures publiques d'un "peuple" scolarisé et plus lettré changent, les bibliothèques populaires sont moins adaptées à ce nouveau lectorat.

 

Bibliographie

 

-Jean-Luc Chappey et Carole Christen (dir.), Joseph-Marie de Gérando (1772-1842) : connaître et réformer la socièté, PUR, 2014.
-Carole Christen et François Vatin (dir.), Charles Dupin (1784-1873) : Ingénieur, savant, économiste, pédagogue et parlementaire du Premier au Second Empire, PUR, 2009.
-Carole Christen, Histoire sociale et culturelle des Caisses d'épargne en France (1818-1881), Economica, 2004.
-Carole Christen et Laurent Besse (Dir.), Histoire de l'éducation populaire, 1815-1945. Perspectives françaises et internationales, Villeneuve d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2017 (à paraître en février).
-Carole Christen, " Les bibliothèques populaires : un remède à la question sociale dans la première moitié du XIXe siècle ? ", dans Agnès Sandras (Dir.), Des bibliothèques populaires à la lecture publique, Villeurbanne, Presse de l'Enssib, 2014, p. 53-76.
-Carole Christen, "L'éducation populaire sous la Restauration et la monarchie de Juillet", La Révolution française (en ligne), 2013, n°4, p. 1 et 3. Mis en ligne le 15 juin 2013, consulté le 17 juillet 2015. URL : http://Irf.revues.org:905.
-Ian Frazer, "Socialisme et lecture. La fondation des bibliothèques populaires (1861-1877)", Les Sauvages dans la cité. Auto-émancipation du peuple et instruction des prolétaires au XIXe siècle, Seyssel, éditions du Champ Vallon, 1985, p. 67-74.
-Lectures et lecteurs au XIXe siècle : La Bibliothèque des Amis de l'Instruction, actes du colloque tenu le 10 novembre 1984, réunis et présentés par Marie-Josèphe Beaud, Jean Grigorieff et Georges Guillaume Kérourédan, Paris, 1985, Bibliothèque des Amis de l'Instruction du 3e arrondissement ( version, relue et corrigée par Elise Fraysse et Agnès Sandras). Mis en ligne sur http://www.bai.asso.fr/
-Noë Richter, La lecture et ses institutions, 1700-1918, Le Mans, Bibliothèque de l'université du Maine et éditions Plein Chant, 1987.
-Noë Richter, Les bibliothèques populaires, Paris, Cercle de la librairie, 1978.
-Agnès Sandras (dir.) Des bibliothèques populaires à la lecture publique, Villeurbanne, Presses de l'Enssib, 2014.


lundi 6 février 2017


Nicolas Patin


Maître de conférences Université de Bordeaux

patin

Mein Kampf


Bible du national-socialisme ? (1925-1945)

 

 

 

 


Biographie


Nicolas Patin est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Bordeaux-Montaigne.
Ses principaux thèmes de recherches sont l'histoire de l'Allemagne entre 1914 et 1945, l'histoire des
élites politiques, l'histoire du nazisme et de la "Solution finale".

 

Résumé

 

Est-il possible de parler de manière sereine de Mein Kampf, le livre d'Adolf Hitler ?
Le livre, distribué ou vendu à 12,5 millions d'exemplaires en Allemagne entre 1925 et 1945, traduit en 18 langues dès l'époque, soulève des polémiques. Les réticences, pourtant, se fondent souvent sur une méconnaissance du texte. Il est souvent possible,dans le sillage de la nouvelle édition allemande du texte en janvier 2016, d'historiciser le texte, de l'analyser, pour lui ôter l'aura de sacralisation que lui ont donné les nazis, et d'enfin le critiquer comme une source historique à part entière.

 

Biographie

 

- Nicolas Patin, La Catastrophe allemande. 1914-1945, Paris, Fayard, 2014.
 
le seul livre fançais sur la question :
le seul livre disponoble en français sur la question :
Le seul livre disponible en français sur la question :
-Vitkine Antoine, Mein Kampf, histoire d'un livre, Flammarion, Paris, 2013, 332 pages.
 
La biographie de référence sur Hitler est celle de :
-Ian Kershaw (2 volumes).
 
D'autres livres plus généraux sur le parcours d'Hitler :
-Hammann Brigitte, La Vienne d'Hitler. Les années d'apprentissage d'un dictateur, Editions des Syrtes, Paris, 2001
( Hitlers Wien. Lehrjahre eines diktators, Piper verlag, 1996), 512 pages.
-Musiedlak Didier, L'espace totalitaire d'Adolf Hitler, in : Vingtième Siècle. revue d'histoire, n° 47, juillet-septembre 1995, pp. 24-41.
-Jäckel Eberhardt, Hitler idéologue, Calmann-Lévy, Paris, 1973 (1969).
-Ryback Timothy, Dans la bibliothèque privée de Hitler, Le Cherche Midi, Paris, 2009.
-Weber Thomas, La Première Guerre d'Hitler, Perrin, Paris, 2014 (2010), 666 pages.

 

lundi 30 janvier 2017

Jérôme Wilgaux

 

Jérôme Wilgaux Maître de conférences Université de Nantes

 

La Bibliothèque d'Alexandrie :

Brève histoire de la transmission et de la destruction des ouvrages antiques

 

 

 

 

 

 

Biographie

 

Agrégé d'histoire, maître de conférences en histoire ancienne à l'Université de Nantes, Jérôme Wilgaux consacre ses recherches à l'étude de la société et de la culture grecques antiques. Ces dernières années, ses écrits ont plus particulièrement porté sur les structures de parenté, ainsi que sur les manières dont le corps a été pensé et interprété en Grèce ancienne.

 

Résumé

 

Si les premières bibliothèques grecques datent de l'époque classique, la plus célèbre d'entre elles fut celle développée à Alexandrie par les souverains gréco-macédoniens à l'époque hellénistique. Ses destructions successives à partir du Ier siècle symbolisent aujourd'hui la destruction massive que connurent les ouvrages antiques dans les premiers siècles de notre ère, pour des raisons fort diverses. Nous nous proposons donc de retracer cette histoire des livres antiques, de leur diffusion puis de leur destruction, en insistant tout particulièrement sur le destin des ouvrages grecs.
 

Bibliographie

 

- F.Barbier, Histoire du livre en Occident, Armand Colin, 2009.
- F.Barbier, Histoire des bibliothèques d'Alexandrie aux bibliothèques virtuelles, Armand Colin, 2016.
- L.Canfora, La véritable histoire de la bibliothèque d'Alexandrie, Desjonquères, 1988.
- A.Manquel, Une histoire de la lecture, Actes Sud, 1998.
- A.Manquel, La Bibliothèque, la nuit. Acte Sud, Leméac, 2006
- R.MacLeod, The library of Alexandria. Centre of Learning in the Ancien World, 2010.
- Anthony Graffon, La page, de l'Antiquité à l'ère du numérique. Histoire, Usages,esthétiques, Paris, 2012.
- Alexandrie IIIème siècle avant J-C : Tous les savoirs du monde ou le rêve d'universalité des Ptolémées, Autrement, 1999.

 

 

lundi 23 janvier 2017

mMathilde Larrrere Mathilde Larrère

Maitre de conférences à l'Université de Paris-Est Marne-la-Vallée

 

Les premières enquêtes sociales

 

Biographie

 

Mathilde Larrère a pour thèmes de recherches l'histoire politique et sociale du XIXe siècle français déclinée autour de quatre axes principaux :
 
  • histoire de la citoyenneté
  • histoire des rapports des citoyens à l'Etat
  • histoire du maintien de l'ordre
  • histoire de la révolution de 1830

Résumé

 

Evidemment, après la Bible, le Coran, le Capital et le Petit Livre Rouge, évoquer le Tableau de l'état physique et moral des ouvriers du docteur Louis-René Villermé, ou De la prostitution dans la ville de Paris considérée sous le rapport de l'hygiène publique, de la morale et de l'administration du docteur Parent Duchâtelet qui a aussi fait une grande enquête sur les égouts peut donner l'impression de jouer un peu en 2ème division...
Et pourtant à leur façon aussi ils ont fait l'histoire ...
Même si c'est évidemment plus complexe, le Tableau de Villermé est à l'origine de deux lois, et non des moindres, la loi de 1841 sur la limitation du travail des enfants, la loi de 1850 sur les logements insalubres. Le livre de Parent Duchâtelet a constitué le modèle contraignant de toute la littérature et la législation prostitutionnelle durant plus d'un demi-siècle. Ses enquêtes sur les égouts ont fait avancé à grand pas la problématique sanitaire.
Nous évoquerons donc les enquêtes sociales de la Monarchie de Juillet, la prise de conscience qu'elles ont permise, mais également le regard qu'elles ont imposés sur un monde en profonde transformation.

 

Biographie

 

- N° spécial de la revue romantique de 2010," enquête" et "culture de l'enquête"
- Louis Chevalier, Classes laborieuses et classes dangereuses à Paris dans la première moitié du XIXe siècle, Plon, 1958.
- Docteur Louis-René Villermé, Tableau de l'état physique et moral des ouvriers.
- Docteur Parent Duchâtelet, De la prostitution dans la ville de Paris considérée sous le rapport de l'hygiène publique, de la morale et de l'administration.

 

lundi 16 janvier 2017

Stenger Gerhardt Gerhardt Stenger

Maître de conférences, Université de Nantes

 

L’aventure de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert

 

Biographie

 

Gerhardt Stenger est maître de conférences de littérature française à l'université de Nantes. Ses recherches portent essentiellement sur la littérature et l'histoire des idées des 17e et 18e siècles, en particulier Diderot et Voltaire.

 

Résumé

 

L'Encyclopédie "de Diderot et d'Alembert" est le plus grand monument intellectuel du siècle des Lumières. Son histoire mouvementée se situe, dès sa naissance, dans le cadre d'un affrontement dont l'enjeu est le pouvoir intellectuel sur la société et le sujet d'une conception du monde.
Attaquée de toutes parts, interdite pendant sept ans puis publiée avec le consentement tacite du gouvernement, elle a changée, selon le voeu de Diderot, le principal artisan de l'entreprise, notre "façon commune de penser".

 

Bibliographie

 

- Diderot et Rousseau. Littérature, science et philosophie. Actes du colloque de l'Université Permanente de Nantes ( 23-25 mai 2013) recueillis par Gerhardt Stenger, Nantes , Opéra Editions, 2014.
- Gerhardt Stenger, Diderot. Le combattant de la liberté, Paris, Perrin, 2013.
- Voltaire, Dictionnaire philosophique, éd. G. Stenger, Flammarion, 2010.

 

lundi 9 janvier 2017

Marine Rouch

Doctorante Université de Toulouse 2

 

De "l'écoeurante apologie de l'inversion sexuelle et de l'avortement" à la bible des femmes et du féminisme :

Parcours du Deuxième sexe.

 

Biographie

 

Marine Rouch est doctorante à l'université de Toulouse Jean Jaurès en Histoire contemporaine des femmes et du genre - Histoire littéraire. Son projet de thèse s'intitule "Si j'en suis arrivée là, c'est grâce à vous ". Ecritures des hommes et des femmes "ordinaires ": le lectorat de Simone de Beauvoir (1943-1986)

 

Résumé

 

" Le Deuxième Sexe, qui parait en 1949 dans la prestigieuse collection blanche de Gallimard, produit immédiatement l'effet d'une bombe", écrit l'historienne Sylvie Chaperon. La célèbre phrase de Mauriac, dans une lettre non destinée à la publication, à Roger Stéphane, collaborateur des Temps Modernes, illustre bien le phénomène : "j'apprends beaucoup de choses sur le vagin et le clitoris de votre patronne, dans le dernier numéro des Temps Modernes". En effet, plusieurs chapitres de l'essai ont été prépubliés dans la revue : "L'initiation sexuelle de la femme", "La lesbienne" et "La mère" scandalisent les cercles intellectuels. Mauriac va même jusqu'à lancer une enquête dans Le Figaro Littéraire auprès de la jeunesse qu'il invite à répondre à cette question : "Le sujet traité par Mme Simone de Beauvoir : "L'initiation sexuelle de la femme" est-il à sa place au sommaire d'une grave revue philosophique et littéraire ? ".
Rejeté violemment au moment de sa parution, Le Deuxième Sexe est pourtant aujourd'hui un de ces livres que l'on considère comme des références universelles. C'est à partir des années 1970 et plus précisément des mouvements en faveur de l'émancipation et des droits des femmes, qu'il a été érigé en livre-manifeste, en véritable étendard des femmes et du féminisme de la seconde vague. Entre-temps, il était devenu l'essence même de Simone de Beauvoir auprès du grand public, de ses lectrices en particulier.
Aujourd'hui encore, le féminisme de Simone de Beauvoir qui trouve ses fondements dans l'essai, polarise le paysage féministe français. Pour Ingrid Galster, on se définit "dans son sens ou contre elle". Mais le Deuxième Sexe est aussi un de ces livres que l'on cite beaucoup, que l'on vénère ou que l'on haï aveuglément, mais dont on connaît mal le contenu. Comme la bible, dit une chercheuse américaine en 1992, Le Deuxième Sexe est peu lu.
Comment expliquer alors un tel parcours ? Fidèle à la thématique de l'année, "Quand le livre fait l'histoire", nous proposons de revenir sur l'itinéraire de réception(s), d'influence(s) et d'appropriation(s) du livre à la lumière de plusieurs contextes spécifiques depuis sa parution dans lesquels il a tour à tour joué les rôles d'éveilleur de conscience, de révélateur d'oppressions, de revendicateur de droits nouveaux pour les femmes, notemment en matière de sexualité, mais aussi, plus récemment, de repoussoir d'un certain type de féminisme dit beauvoirien. Ainsi, nous verrons que Le Deuxième Sexe a mené à un véritable renouvellemnt des représentations en ce qui concerne l'éternelle "querelle des femmes".

 

Bibliographie

 

- Le Deuxième Sexe, tome 1 : Les faits et les mythes, Paris, Gallimard, Folio.
- Le Deuxième sexe, tome 2 : L'expérience vécue, Paris, gallimard, Folio.
- La femme indépendante, Paris, Gallimard, Folio 2€ Extraits choisis du Deuxième Sexe.
- Les mémoires :
* Mémoire d'une jeune fille rangé
* La Force de de l'âge
* La Force des choses
* Tout compte fait
- La femme rompue

 

Autour de l'oeuvre de Simone de Beauvoir

 

- Jacques Deguy, Sylvie Le Bon de Beauvoir, Simone de Beauvoir : écrire la liberté, Paris, Gallimard, 2008.
- Danièle Sallanave, Castor de guerre, Paris, Gallimard, 2008.
- Christine Delphy, Sylvie Chaperon, Cinquantenaire de deuxième sexe. Colloque international Simone de Beuavoir, Paris, Syllepse,
2002.
- Eliane Lecarne-Tabone, " Le Deuxième sexe" de Simone de Beauvoir, Paris, Gallimard, 2008.
EN LIGNE Ingrid Galster, "Relire Beauvoir" "Le deuxième Sexe " soixante ans après", Sens public, revue.
http://sens-public.org/spip.php? article 1047.

 

Questions de réception

 

- Sylvie Chaperon, "Haro sur le deuxième sexe" dans Christine Bard (dir), un siècle d'antiféminisme, Paris, Fayard, 1999, p.269-283
- Ingrid Galster, Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir, Paris, Presses de l'université Paris-Sorbonne. Recueil des articles de critique parus entre 1949 et 1951 en réaction au Deuxième Sexe.
- Marine Rouch, " Merci pour le message d'espoir". Ces femmes qui écrivaient à Simone de Beauvoir", ( publié sous le titre "Dans des millions de coeurs"), Le Magazine Littéraire, avril 2016, p.79.
- Le Magazine Littéraire, N° 566, 2016/4 (Dossier : "Où en sont les féministes", sur les héritages de Simone de Beauvoir)

 

Carnet de recherches

 
sur l'influence de Simone de Beauvoir sur son lectorat "ordinaire" et recherche d'ancien.ne.s correspondant.e.s de l'auteure : www.lirecrire.hypotheses.org

lundi 12 décembre 2016

ag squipel

Agnès Spiquel

Professeur Université de Valenciennes

 

Les Fleurs du Mal , un recueil-évènement ?

 

 

 

Biographie

 

Après avoir enseigné au lycée (Créteil) puis à l'université (Amiens et Valenciennes), Agnès Spiquel mène une retraite active, essentiellement consacrée à l'oeuvre d'Albert Camus. Mais, avant cela, ses recherches avaient porté pendant de longues années sur Victor Hugo et sur le romantisme. Elle participe régulièrement au cycle littéraire de conférences de l'université permanente de Nantes.

Résumé

 

Lors de la parution de la première édition des Fleurs du Mal (1857), Baudelaire (1821-1867) a déjà publié des articles et des essais de critique artistique et littéraire ainsi que quelques poèmes isolés ; mais c'est le procès immédiatement intenté au recueil qui va lui assurer une notoriété de scandale. Par ailleurs, l'obligation que lui fait le verdict de retirer six poèmes du receuil le mène à remanier profondément celui-ci et à lui ajouter une section capitale. A sa seconde édition (1861), les Fleurs du Mal sont devenues ce recueil majeur que nous connaissons_ mais, bien que salué par quelques grands noms de la littérature, il ne trouvera que très lentement ses lecteurs : Baudelaire mourra avant de se voir reconnu à sa juste valeur.
Restropectivement, le recueil fait événement à deux niveaux : d'une part, les attendus du procès et le verdict sont très révélateurs de l'idéologie dominante dans la France du Second Empire ; d'autre part, et surtout, cette genèse tourmentée a donné naissance à un chef d'oeuvre qui à la fois résume le romantisme sur son versant ténébreux et ouvre la modernité poétique.

 

Bibliographie

 

Deux bonnes éditions
- Les Fleurs du Mal, éd. Claude Pichois, poésie Gallimard, 2005
-Le Spleen de Paris, éd. Robert Kopp, poésie Gallimard,2006
 
Deux éditions scolaires
- Les Fleurs du Mal, Gallimard, Folio Plus, 2004
-Le Spleen de Paris, Gallimard, Folio plus, 2013
 
Une biographie de référence
-Claude Pichois et Jean Ziegler, Dictionnaire Charles Beaudelaire, Fayard, 2005
 
Un outil complet
- Claude Pichois et Jean-Paul Avice, Dictionnaire Charles beaudelaire, Du Lérot, 2002

 

lundi 5 décembre 2016

Alain Demurger

Alain Demurger

Maitre de conférences honoraire

Université de Paris I- Panthéon Sorbonne

"Les Templiers"

de François Just Marie Raynouard

 

 

 

 

Biographie

 

Alain Demurger est maître de conférences honoraire à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Historien médièviste, il est spécialiste de l'histoire des croisades et des ordres religieux militaires au Moyen-Âge

 

Résumé

 

Raynouard (1731-1836 ) n'est certainement pas l'auteur français le plus connu et il n'a pas produit une oeuvre qui a changé le monde. Essayiste et historien d'occasion, auteur dramatique et érudit éditeur de la poésie des troubadours, il fut académicien et, par séquence, homme politique.
Il a traversé en esprit libre la Révolution, l'Empire, la Restauration et trouvé la gloire à Paris en 1805 pour une pièce de théatre, " Les Templiers ", représentée avec succès considérable à la Comédie Française. Ce qui fera l'objet du premier volet de ma conférence .
Il a fait précéder son texte d'un copieux avant-propos historique, qu'il développera quelques années plus tard dans ses "Monuments historiques relatifs à la condamnation des chevaliers du Temple et l'abolition de leur Ordre ". Confronter les libertés que se permet l'auteur dramatique à la rigueur (relative) de ses écrits sera mon second volet.

 

Bibliographie

  • La persécution des Templiers, Paris 2015, Payot
  • Jacques de Molay, Paris, 2014 (version poche), Payot
  • Les Templiers, Une chevalerie chétienne au Moyen-Âge, Paris, 2014 (dans sa dernière édition Point-Histoire)
  • Le livre de Raynouard, Les Templiers, tragédie en 5 actes, édition de 1805 réimprimée en 1997 par Lacour-Editeur, collection Rediviva, à Nimes
  • Monuments historiques relatifs à la condamnation des chevaliers du temple, Editions de la tarente, Aubagne, 2012

 

 

lundi 28 novembre 2016

Stéphane Tirard

SStéphane Tirard

 

Professeur Centre François Viète - Université de Nantes

Depuis L'Origine des espèces de Darwin (1859), le monde vivant a une histoire

 

 

Biographie

 

Stéphane Tirard est professeur au centre François Viète d'épistémiologie, histoire des sciences et techniques de l'Université de Nantes.
Ses thèmes de recherche actuels sont:
-L'épistémiologie et l'histoire de la biologie :
  • des théories de l'évolution
  • des origines de la vie et des limites du vivant
  • de la biologie végétale
-L'épistémiologie et histoire de la médecine :
  • les Big data et la médecine personnalisée

Résumé

 

Depuis 1859 (parution du livre fondateur de Darwin L'Origine des espèces), les idées darwiniennes ont fait leur chemin ; depuis 1953 (découverte de la double hélice d'ADN) la génétique et la biologie moléculaire ont donné un support matériel aux phénomènes évolutifs et la théorie n'a cessé de se consolider et s'enrichir.
Cependant bien des régressions, des remises en cause, des résistances subsistent ou réapparaissent. Faire face aux offensives des mouvements néo-créationnistes ou du dessein intelligent exige un travail d'épistémologie afin d'analyser les raisonnements biaisés qui sont opposés et mettre en place une formation à l'esprit critique où le souci de respect des cultures et des opinions ne conduirait pas à l'esquive ou au renoncement à la rigueur.

 

Bibliographie

  • TirardS., Histoire de la vie latente : des animaux ressuscitants du XVIIIème à la cryoconservation des embryons au XXème siècle, itinéraires d'une forme de vie, Paris, Adapt-Vuibert, 2010
  • Sous la direction de Maryline Coquidé et Stéphane Tirard, L'évolution du vivant : un enseignement à risque ? Vuibert-Adapt, 2009
  • Corsi P., Gayon J., Gohau G. et Tirard S. Lamark : Philosophie de la nature, Paris, Presses Universitaires de France, 2006
  • Darwin, L'origine des espèces, GF, 2008
  • S.J. Gould, La vie est belle : les surprises de l'évolution, Paris, Le Seuil, Points Sciences, 2004
  • S.J. Gould, La structure de la théorie de l'évolution, Paris, Le Seuil, 2006
  • S.J. Gould, Et Dieu dit: " Que Darwin soit ! ", Paris, Le Seuil, 2000
  • Gingras Yves, L'impossible dialogue Sciences et religions, Paris, PUF, 2016

 

 

lundi 21 novembre 2016

Colette Le Lay Colette Lelay

Chercheur associé

Centre François Viète - Université de Nantes

Les révolutions coperniennes

 

 

 

 

Biographie

 

Colette Le Lay est chercheur associé au centre François Viète d'épistémiologie, histoire des sciences et des techniques de l'Université de Nantes. Sa thèse soutenue en 2002 portait sur les livres de vulgarisation de l'astronomie (1686-1880)

 

Résumé

 

Nicolas Copernic attend de nombreuses années avant de se laisser convaincre de publier ses Révolutions des orbes célestes en 1543. Il sait qu'il bouleverse un ordre établi performant et y subsitue un nouveau "système" qui ne peut manquer d'inquièter le monde savant et les églises. Les conséquences de toutes natures se font sentir jusqu'à nos jours puisque la pseudo-réhabilitation de Galilée par Jean-Paul II ne date que de 1992. Nous tenterons de faire la part entre la légende noire ou dorée, toujours véhiculée par des écrivains à succès, et l'histoire de ce livre qui a révolutionné notre manière de concevoir l'univers.

 

Bibliographie

  • Thomas Kuhn, La révolution copernicienne, Livre de poche, 1992
  • Jacques Gapaillard, Et pourtant elle tourne ! Seuil, 1993
  • Yves Gingras, L'impossible dialogue sciences et religions, PUF, 2016

 

jeudi 10 novembre 2016

 

boucheron Patrick Boucheron

 

Professeur au Collège de France

 

Biographie

 

Professeur au Collège de France, Patrick Boucheron a livré sa leçon inaugurale "Ce que peut l'histoire" en décembre 2015.
Son cours au Collège de France est intitulé "Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe- XVIe siècle"

 

lundi 14 novembre 2016

Jean-Numa DucangeJean-Numa Ducange

Maître de conférences Université de Rouen

 

 

Du Manifeste du parti communiste au Capital :

La destinée mondiale des livres de Karl Marx

 

 

 

 

 

Biographie

 

Jean-Numa Ducange est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Rouen.
Sa thèse soutenue en 2009 s'intitulait "Elaborer, écrire et diffuser l'histoire de la "Grande Révolution française" dans les social-démocraties allemande et autrichienne (1889-1934)".
Ses recherches s'organisent autour de trois thèmes :
1. Histoire croisée des gauches en France et dans les pays germanophones.
2. Historiographie de la Révolution française.
3. Histoire des marxismes.

 

Résumé

 

Les ouvrages de Karl Marx ont été parmi les plus diffusés dans l'histoire du livre à l'époque contemporaine. La chronologie des traductions et éditions offre un panorama permettant de comprendre l'épopée unique d'un texte politique assez simple "Le Manifeste du parti communiste", comme d'un livre complexe "Le capital". Cette histoire fut aussi celle d'abrégés, de "phrases chocs", de déformation, voire de manipulations des textes. Notre conférence présentera quelques exemples internationaux de cette incroyable destinée.

 

Bibliographie

  • La Révolution française et l'histoire du monde. Deux siècles de débats historiques et politiques, Paris, Armand Colin, Coll. U, 2014.
  • La Révolution française et la social-démocratie. Transmissions et usages politiques de l'histoire en Allemagne et Autriche (1889-1934), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012.
  • Marx, l'histoire , les révolutions, Paris, La ville brûle, 2010 (avec Mohamed Fayçal Touati).
  • Marx politique, Paris, La Dispute, 2015 (avec Isabelle Garo).
  • Le Parti communiste français et le livre, Dijon, Editions universitaires de Dijon, 2014 (avec Julien Hage et Jean-Yves Mollier).
  • Passeurs de révolutions, Paris, Société des études robespierristes, 2013 (avec Michel Biard)

 

 

lundi 7 novembre 2016

Jean-François KLeinJean-François Klein

Professeur Université du Havre

 

Le Petit Livre Rouge du Grand Timonier :

une circulation révolutionnaire globale ?

 

 

 

 

 

Biographie

 

Après avoir enseigné plus de quinze ans l'Histoire de l'Asie du Sud-Est contemporaine à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales ( les langues O' ) puis l'histoire de l'Asie contemporaine à l'université de Nantes, Jean-François Klein est aujourd'hui professeur à l'Université du Havre. Il est spécialiste de l'Histoire des empires coloniaux en Asie orientale, en Asie du Sud-Est et dans l'océan Indien. Ses travaux ont portés essentiellement sur les réseaux économiques et politiques du patronat impérial en mer de Chine et dans l'océan Indien et, depuis quelques années, sur l'histoire des officiers en situation coloniale et sur les concepts de circulation impériale des techniques dites "de pacification". Ses terrains d'expertises sont plus particulièrement l'ancienne Indochine, la Chine et Madagascar.

 

Bibliographie

 

-Voir cours public 2015-2016

 

 

lundi 10 octobre 2016

François ClémentFrançois Clément

Maitre de conférences Université de Nantes

 

Le Coran

 

 

 

 

 

Biographie

 

François Clément est maître de conférences en langue et civilisation arabes à l'université de Nantes. Sa spécialité est l'histoire du monde arabo-musulman à l'époque classique plus particulièrement celle de l'Occident musulman (al-Andalus et Magghreb extême) du Xe au XIIIe siècle.

Résumé

 

Le Coran dans la tradition abrahamique. Histoire du texte. Structure, style, thématiques ,disparités.

Bibliographie sur le thème

  • Le Coran,trad.de Régis Blachère, Paris, Maisonneuve et Larose, 1966 et rééd.
  • Le Coran, trad de Denise Masson, Paris, Gallimard, NRF La Pléiade, 1967 et rééd.
  • Le Coran,essai de traduction de l'arabe, annoté et suivi d'une étude exégétique, par Jacques Berque, Paris, Sindbad, 1 990 (rééd. Albin Michel, Paris, 2002).
  • Régis Blachère, Introduction au Coran, Paris, Maisonneuve et Larose, 1977 et rééd.
  • Alfred-Louis de Prémare, Aux origines du Coran. Questions d'hier, approches d'aujourd'hui, Paris, Téraèdre, coll. L'Islam en débats, 2005.
  • Dictionnaire du Coran, sous la direction de Mohammed Ali Amir Moezzi, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 2007.

Ouvrages du conférencier

  • Histoire et Nature. Pour une histoire écologique des sociétés méditerranéennes (Antiquité et Moyen-Age), sous la direction de François Clément, Rennes, PUR (coll. Histoire), 2011.
  • Minorités et régulation sociale en Méditerranée médiévale, sous la direction de Stéphane Boisselier, François Clément et John Tolan, Rennes, Presses Universitaires de Rennes (coll.Histoire), 2010.
  • Les vins d'Orient, 4000 ans d'ivresse, ouvrage coordonné par François Clément, Nantes, Les Editions du temps, 2008.
  • Culture arabe et culture européenne. L'inconnu au turban dans l'album de famille, textes réunis par Malika Pondevie Roumane, François Clément et John Tolan, Paris, L'Harmattan (coll. Histoire et Perspectives méditerannéennes), 2006.
  • Espaces d'échanges en Méditerranée. Antiquité et Moyen-Age, sous la direction de François Clément, John Tolan et Jérôme Wilgaux, Rennes (coll.Histoire), 2006.
  • L'espace lyrique méditerranéen au Moyen-Age. Nouvelles approches sous la direction de Dominique Billy, François Clément et Annie Combes, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2006.

 

lundi 3 octobre 2016

Vincent LemireVincent Lemire

 

Maitre de conférences

Université Paris-Est Marne-la-Vallée

 

Jérusalem et les religions du Livre : La Bible, entre histoire et archéologie

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

 

Maitre de conférences à l'université de Paris-Est Marne -la-Vallée, Vincent Lemire est aussi chercheur associé au Centre de recherches français à Jérusalem. Aussi partage-t-il son temps entre Paris et Jérusalem. Sa thèse très originale, soutenue en 2006, constituait un essai d'hydrohistoire de la ville de Jérusalem.

 

Bibliographie

 

Sa thèse a été publiée par les Presses de la Sorbonne en 2011 sous le titre La soif de Jérusalem. Signalons également son ouvrage Jérusalem 1900 paru en 2013 chez Armand Colin. Jérusalem Histoire du monde qui paraitra chez Flammarion le 12 octobre.